Afin que les ATELIERS CITOYENS POUR LES ANIMAUX se déroulent dans une ambiance chaleureuse et productive, nous préconisons que les membres de chaque atelier se réunissent chez les uns et les autres, ne dépassant pas 12 à 15 personnes. En effet, 15 personnes est le grand maximum pour une réunion dans un studio, par exemple.

Nous proposons que chaque membre apporte un plat ou une boisson à partager – pour un goûter, un déjeuner ou un dîner – en fonction de ce que le groupe aura choisi comme heure et jour de réunion.

La fréquence d’une fois par mois nous paraît raisonnable dans notre société où nous courons sans cesse après le temps. La durée de travail durant cet atelier ne doit pas excéder 1 h 30 à 2 h pour que le groupe soit pleinement productif.

Les responsables nationaux seront principalement en contact avec le/la responsable d’atelier.

Afin d’alléger le travail de ce responsable, nous proposons à plusieurs membres du groupe les responsabilités suivantes :

. un membre relance par téléphone les membres du groupe qui n’ont pas répondu au courriel du responsable l’avant-veille de l’atelier ;

. facultatif : un membre du groupe veille au bon équilibre de ce que les uns et les autres apportent pour le moment de partage (de nourriture) convivial (attention : beaucoup de vegans font partie des ateliers) ;

. un membre du groupe joue le rôle d’animateur. Il veille à ce que le sujet soit respecté et traité sous tous les angles, que chacun puisse s’exprimer (les extravertis en « brainstorming », c’est-à-dire en jetant les idées sur la table, les introvertis « en tour de table » après avoir entendu les uns et les autres et avoir réfléchi à leurs propositions). Tout le monde doit s’exprimer. L’animateur veille à l’équilibre du temps d’expression, au respect du temps total de la réunion, à ce que la parole ne soit pas coupée, à ce que le temps soit employé au mieux pour débattre du sujet. Il peut fixer des règles en début de réunion, comme celle de lever la main avant de parler ou celle de ne pas parler en même temps que quelqu’un d’autre. Il peut recentrer le débat quand il voit qu’un membre s’éloigne du sujet. Il peut reformuler une idée si celle-ci ne lui paraît pas claire ;

. un membre du groupe rédige le compte rendu. S’il vient avec un ordinateur, c’est pratique car il pourra relire ses notes en fin de réunion et les corriger facilement si besoin. Il s’assure de ne rien avoir oublié. Il note uniquement les grandes propositions et décisions du groupe, ce qui est important pour les responsables nationaux.

Le premier atelier portera sur cette organisation et la CHARTE DES MAIRES POUR LES ANIMAUX. Tout sera ouvert pour que l’initiative des ATELIERS CITOYENS POUR LES ANIMAUX porte ses fruits au maximum.

 

JE SOUTIENS LE PARTI CITOYEN POUR LES ANIMAUX